Skip to main content

En imaginant leur projet de ‘‘fast-bio’’, les fondateurs de Green 2 Green, Ylies Keddari et Jérémy Crétien, ont souhaité aller au bout de leurs idées. En plus d’être bio, les ingrédients des sandwiches et salades sont de saison. « Dans quelques semaines, nous ne pourront plus nous fournir en tomates françaises par exemple. Nous proposerons alors une autre recette à l’occasion d’Halloween », explique le premier nommé. Son associé revient sur la composition des produits : « Ce sont des recettes exclusives y compris pour les pains, les sauces ou les glaces. Nous n’utilisons pas d’émulsifiants, ni de conservateurs et nous limitons au mieux les taux de sucre et de graisse. » Le bâtiment se veut aussi vertueux : « Pour obtenir un bilan carbone le plus bas possible, nous avons fait appel à des entreprises locales à 98 %. Nous avons aussi conçu une cuisine qui nous permet de récupérer la chaleur des grills et des friteuses, les calories sont réinjectées dans le système de chauffage du restaurant », développe celui qui dirige également Ventimeca.

Concernant la consommation d’énergie, l’objectif est lui aussi élevé. « Nous avons obtenu l’autorisation d’installer, dans les prochains mois, des panneaux photovoltaïques sur le parking », annonce Ylies Keddari. Le packaging n’est pas en reste, les emballages sont limités et en salle, 60 % de la vaisselle est lavable : « Nos récipients sont en cosse de riz, ils peuvent supporter jusqu’à 500 lavages ensuite ils partent au compost. » A terme, l’objectif est de ne plus utiliser de jetable en salle.

Green 2 Green se prépare à faire des petits : « Nous sommes sollicités en France mais aussi depuis l’étranger jusqu’au Canada. Prochainement, nous allons recevoir des Suisses qui sont intéressés par notre concept ».